Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 91
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0143
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 91 )

Planche 46.e— L’Entrée de Jésus-Christ dans Jéru-
salem; tableau de Le Brun.

Notre-Seigneur, monte’ sur une ânesse, est entoure’
d’un peuple nombreux : les uns étendent leurs manteaux
sur son passage; d’autres y répandent des branches de
palmier et des sseurs. Dans le lointain à droite, on
aperçoit une des portes de la ville.

Ce sujet, exécuté dans les proportions d’un tableau
de chevalet, est très-remarquable par la noblesse du
style, la variété’ des mouvemens et la vivacité’ de l’ex-
pression. Les draperies sont toutes de bon goût, et l’exé-
cution est très-soignée dans l’ensemble ainsi que dans
les détails; le coloris est brillant sans être cru. Nous
ignorons quelle était la destination primitive de ce tableau ,
propre à décorer un oratoire: mais, vers le milieu du
siècle dernier, il faisait, ainsi que les deux morceaux
qu’osfrent la planche suivante et la planche 49, partie du
cabinet du P*.oi, et il était gardé comme en magasin dans
la galerie d’Apollon au Louvre. C’est dans le même lieu
qu’étaient placées les fameuses batailles d’Alexandre,
chefs-d’œuvre du même artiste. Cette magnifique galerie,
dont les ornemens, tant en dorure qu’en sculpture, sont
dans un état de dégradation complète, est aujourd’hui,
mais sans doute provisoirement, employée à l’exposition
des dessins des anciennes écoles, et des émaux les plus,
précieux.
loading ...