Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 2.Coll..1821

Seite: 102
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1821/0161
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 102 )

Le Giotto exécuta ce tableau pour les Franciscains
de Pise, à son retour d’Assise à Florence. On le re-
garde comme un monument curieux du xni.e siècle, qui
tait connaître les progrès de Fart dus au Giotto, et la su-
périorité de cet artiste sur ceux de Pise et de Sienne qui
vivaient de son temps. On admira la disposition heureuse,
la vive expression du saint et l’exécution du paysage,
premier essai de l’art en ce genre, qui parut alors mer-
veilleux. On n’a pas moins vanté la beauté des trois
petits tableaux placés au-dessus du grand et contenus
dans le même cadre : les sujets sont également tirés de
la vie de S. François; et ils méritent d’autant mieux
d’être décrits, que l’exécution en est délicate, et paraît
même supérieure à celle du sujet principal.

Sur le premier, l’artiste a représenté la vision du pape
Innocent III. Pendant son sommeil, S. François lui appa-
raît vêtu pauvrement, et soutenant l’église de Saint-
Jean de Latran qui tombe en ruine. Le prince des apôtres
est debout près du lit. Au premier plan, les camériers
de service reposent auprès de leur maître. Le sujet du
milieu représente S. François suivi de ses douze pre-
miers compagnons, recevant du pape Innocent III l’habit
et la confirmation des statuts de son ordre : le pontife
est assisté par Gui, évêque d’Assise, et par le cardinal
Jean de Saint-Paul, évêque de Sabine. Sur le dernier
tableau, les oiseaux écoutent attentivement la prédication
de S. François. Quelquefois, disent les légendaires, ils
chantaient alternativement avec lui quand il récitait son
office, ou se taisaient à son commandement.

Ce tableau, peint sur bois et fond doré, placé d’abord
dans l’église de San-Francesco à Pise, sur l’un des pi -
liers voisins du maître-autel , avait été mis depuis dans
loading ...