Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — Tome premier.1808 [Cicognara Nr. 3401-22-1]

Seite: VII
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1808_1/0011
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(vîj)

ques semaines plus tard , doit contenir le trait
des ouvrages dont on n’aura pu se procurer
le dessin qu’au Salon même, durant l’expo-
sition.

Mais avant de rendre compte, dans ce vo-
lume , des travaux des artistes vivans, l’édi-
teur a jugé convenable de rappeler au sou-
venir des amis des arts quelques-uns de ces
hommes estimables qui ont ajouté, parleurs
talens, à la gloire de notre école, et dont la
perte est encore récente. Ceux que nous cite-
rons à la tête de cet ouvrage ont rempli hono-
rablement leur carrière 3 et sous les rapports
moraux autant que sous les rapports de l’art,
ils ont droit à notre estime et à nos regrets.

La seconde partie du Salon de 1808 sera
terminée par l’énumération et l’examen suc-
cinct des ouvrages dont on n’aura pas inséré
la gravure dans le volume. On y joindra la
liste des différens recueils relatifs aux arts,
publiés depuis le dernier Salon , et l’indication
de la demeure des artistes dans tous les genres,
les plus connus. Ces deux derniers articles ,
ajoutés pour l’utilité et l’agrément des ama-
teurs, seront également renouvelés tous les
deux ans, et suppléeront à deux ouvrages du
loading ...