Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — Tome premier.1808 [Cicognara Nr. 3401-22-1]

Seite: 13
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1808_1/0025
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( *3 )

cjuetems avant sa mort, l’auteur traita de son ouvrage
avec M. P. Yignon, son élève. Cet artiste se propose
de mettre en ordre ces deux volumes et de les livrer
au public. Le premier ne laisse rien à desirer quant
à la gravure des planches et à l’exécution typogra-
phique , mais il faut convenir que le style en est disfus
et ampoulé. La diction la plus simple est la seule qui
convienne aux ouvrages de ce genre.

Des chagrins domestiques, et la diminution rapide
d’une sortune acquise par cinquante ans de travaux ,
avaient depuis long-temps altéré sa gaieté naturelle.
Une attaque de paralysie l’a conduit au tombeau avant
le terme auquel une constitution robuste devait lui per-
mettre d’atteindre. U est mort le îqnovembre 1806, âgé
de 70 ans. Peu d’artistes ont montré plus d’élévation
dans leurs idées , plus de richesse dans leurs produc-
tions, Un plus ardent, amour pour la gloire.

Quoiqu’il n’eût pas voyagé en Italie pour y étu-
dier les monumens antiques et modernes, ceux qu’il
a créés n’en sont pas moins remarquables par la gran-
deur de l’invention et du goût.

Prévenant et affable, il avait en même temps cette
vigueur de caractère qui sait persévérer dans le tra-
vail et vaincre les obstacles. Il revenait rarement sur
ses premières conceptions.

M. Célerier , architecte d’un mérite distingué, a
publié une notice plus étendue sur la vie et les ou-
vrages de Ledoux , qui ne pouvait être loué plus
dignement qu’il J’a été par cet habile artiste. Nous
tirons de la notice de M. Célerier les traits suivans :

« Un prince souverain le fit venir pour l’exécution
« de différens monumens. Ledoux, qui avait de l’élé-
« vatiou dans samé, sut révolté du peu d’égards qu’on
loading ...