Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — Tome premier.1808 [Cicognara Nr. 3401-22-1]

Seite: 50
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1808_1/0072
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C 5o )

Planche chx-huitième. — Mort de Domitien ; tableau
par M. Lemire , aîné.

Domitien se disposait à aller prendre le bain, lors-
qu’on vint lui dire qu’Etienne, assranchi et intendant
de Domitia, demandait à lui parler pour une affaire
qui ne soussrait point de délai. Domitien ayant or-
donné que tout le monde se retirât, entra dans sa
chambre et sit appeler Etienne, qui depuis plusieurs
jours portait son bras grauche en écharpe comme s’il
y eût eu quelque mal, mais afin de pouvoir cacher un
poignard sans donner de soupçon. Il dit à Domitien ,
qu’il venait lui découvrir une conjuration tramée
contre sa personne, et lui donna un mémoire qui en
contenait le détail. Pendant que Domitien lisait avec
beaucoup d’attention, Etienne tira son poignard , et le
lui ensonça dans le corps.

Ce tableau , dont les figures paraissent avoir près de
six pieds de proportion, est le début de l’auteur. On
y remarque un bon tyle de composition etd’ajustemens,
delà vigueur dans les caractères, dans les teintes locales
et dans l’effet. Les formes des accessoires sont puisées
aux meilleures sources, et l’ensemble se distingue par
une exécution très-soignée :

Depuis que nous avons fait dessiner etgraver le trait
de ce tableau, l’auteur y a fait de légers changemens
que nous ne saisons observer ici qu’afin de n’être pas
accusés d’inexactitude. Il a arrondi la table près de la-
quelle Domitien est assis, et a donné à Etienne le
bonnet d’affranchi.
loading ...