Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — Tome premier.1808 [Cicognara Nr. 3401-22-1]

Seite: 61
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1808_1/0093
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 6i )

Planche vingt - septième. — Jacob bénit ses Fils •
Tableau par M. Lasond.

Jacob étant demeuré en Egypte avec ses douze enr-
fans, y vécut paisiblement pendant dix-sept années -,
et lorsqu’il se vit près de mourir, il les fit venir et
leur dit: « Je vais être réuni à mon peuple ; ensevelis-
sez-moi avec mes pères , dans la caverne double qui
est dans le champ d’Ephron Héthéem ». Après avoir pré-
dit à chacun d’eux leur destinée, il les bénit, et mourut
âgé de cent quarante-sept ans. Joseph voyant son père
expiré, se jeta sur son visage, et le baigna de larmes.
Il fit embaumer son corps, et obtint de Pharaon qu’il
fût porté dans la terre de Chanaan. ■

Ce tableau, dont les figures ont environ trois pieds
de proportion , a été remarqué par les personnes qui
s’attachent aux parties les plus utiles de l’art. On
trouve dans celui-ci la gravité de style qui convient
aux sujets tirés de l’écriture, un bon goût de dessin,
cette variété de caractères bien sentis, qui fortifie l'ex-
pression générale, une agréable disposition de groupes ,
un choix de costume approprié au temps et au lieu de
la scène.

Ce tableau est du nombre de ceux qui ont fixé l’at-
tention de l’Eiiipereur. S. M. a ordonné qu’il sût
remis de sa part à l’auteur une médaille d’encoura-
gement.
loading ...