Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — Tome premier.1808 [Cicognara Nr. 3401-22-1]

Seite: 81
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1808_1/0123
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 81 )

Planche quarante-unième- — Psyché et l’Amour ; Groupe
en marbre, par M. Canova.

Ce groupe charmant, dont les figures ont environ
quatre pieds de proportion , est l’ouvrage d’un artiste
romain qui jouit en France, comme dans sa patrie,
d’une haute célébrité. Ses productions se placent ho-
norablement auprès de celles de nos premiers sta-
tuaires.

Le groupe de Psyché et l'Amour, exposé au Salon
de i8c8, et que la France possédait depuis plusieurs
années (t), se fait remarquer par la grâce et la sim-
plicité des attitudes, la légèreté des contours, la dou-
ceur de l’expression, le moelleux et la délicatesse du
ciseau.

On a souvent remarqué qu’un artiste, jaloux de
donner à son travail toute la perfection dont il est
susceptible, ne connaît pas toujours le moment où
il doit s’arrêter et abandonner l’ouvrage : que dans
l’exécution générale, et sur-tout dans celle des par-
ties les plus expressives , telles que les traits du
visage , ou les articulations des extrémités , un ciseau
trop fini tend presque toujours à arrondir, à amollir
les sormes; qu’il en atténue le caractère, en fait dis-
paraître les finesses, et détruit la sermeté des plans.
M. Canova ne s’est peut-être point assez prémuni
contre un semblable inconvénient. Il laisse apercevoir
un peu de langueur dans ses ouvrages du style
moyen (h). Mais ceux auxquels l’artiste a voulu im-
primer un grand caractère (5) se recommandent par
une touche large et vigoureuse.

Cependant l’extrême fini de quelques-unes des sta-

(1) Le générât Murat en avait fait l’acquisition pour décorer sa
maison de Villiers-la-Garenne, près Paris.

(2) Tels que le groupe dont il s’agit dans cet article, la statue
d’Hebé, qui fait pendant à ce groupe, et la Madeleine , figures
en marbre.

(3) La statue de S. A. I. Madame, mère de S, M. l’empereur
Napoléon.

I.

,7

1 v. «

s.
loading ...