Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — Tome second.1808 [Cicognara Nr. 3401-22-2]

Seite: 24
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1808_2/0038
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( H )

Planche seizième.— Une jeune Fille ; Tableau, par
Madame Chaude t.

Une jeune Fille , à genoux devant la statue de Mi-
nerve, lui fait le sacrisice des dons de l’amour.

Nous avons donné au commencement de ce volume,
page i6, un tableau de madame Chaudet, et nous
y avons joint des observations sur le talent de cette
aimable artiste. Nous croyons devoir ajouter que ce
dernier tableau manque de cette chaleur de coloris
qu’on désirerait trouver dans le précédent, et que le
ton en est encore moins animé. Si nous insistons sur
ce point, c’est parce que Madame Chaudet a prouvé
dans ses premières expositions que la vigueur de
l’esfet ne lui est point étrangère : on se rappelle
toujours avec plaisir le Portrait en pied de madame
Gérard, et la jeune Fille montrant à lire à un carlin.
Ces deux tableaux ont une force de coloris qui n’en
exclut ni la finesse, ni la légèreté.
loading ...