Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — Tome second.1808 [Cicognara Nr. 3401-22-2]

Seite: 42
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1808_2/0069
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 4^ )

Planche trente — deuxième. ■— Anacréon réchauffant
l’Amour ; Dessin , par M. Alexandre-Evariste Fra-
gonard.

Le sujet de cette composition est tiré d’une des
odes les plus ingénieuses du chantre de Théos.

« Dernièrement, dit-il, au milieu de la nuit, lorsque
« l’Ourse tourne sous la main du Bootes , et que tous
« les hommes , accablés de fatigue , s’abandonnent au
« repos, l’Amour , survenant tout-à-coup, heurte à
« ma porte. Qui srappe? m’écriai-je, vous allez trou-
« hier mes songes. Ouvre, répond l’Amour, ne crains
« rien : je suis un jeune ensant tout mouillé , égaré
« dans l’obscurité delà nuit. Touché de ce discours ,
« j’allume aussitôt ma lampe; j’ouvre, j’aperçois un
<•. enfant , portant un arc , un carquois et des ailes.
>< Je l’approche du feu ; je réchauffe ses mains dans
« les miennes, et j’exprime l’eau de ses cheveux hu-
« mides A peine était-il réchausfé qu’il dit : Essayons
« mon arc, et voyons si la pluie ne l’a point endom-
« mage. Il le tend , me lance un trait cruel jusqu’au
« sond du coeur; saute en éclatant de rire, et me dit :
« Félicite-moi, mon hôte; mon arc est en bon état ,
« mais ton cœur est bien malade. »

M. A!ex.-Ev. Fragonard est fils de H. Fragonard ,
dont ori a parlé dans les deux articles précédens. Doué
de beaucoup d’imagination et de facilité , il était ap-
pelé à augmenter le nombre des bons peintres de l’é-
cole actuelle; mais il s’est voué presque entièrement
à composer des dessins. Ses productions en ce genre
sont extrêmement agréables, et d’un fini précieux.
Peut-être M. Alex. Fragonard n’a-t-il pas renoncé à
peindre : il a exécuté quelques objets cîe décors, tels
que des srises; mais nous ne connaissons aucun tableau
de sa main. Il a exposé au Salon quatre autres dessins :
les Fureurs d’ (Edipe ; un Portrait de Femme ; le Triomphe
de lEmpereur , et une Frise que nous aurions publiée
dans ce volume si la dimension de ce charmant dessin
ne s’y était opposé. Il a de longueur environ quatre
fois sa hauteur.
loading ...