Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — Tome second.1808 [Cicognara Nr. 3401-22-2]

Seite: 61
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1808_2/0102
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(6. )

Planche quarante-septième. — Conquête de la Silésie ;

La liberté rendue à la ville de Dantzick ; Médailles

par M. Andrieu.

La première de ces deux médailles a été frappée en
mémoire de la conquête de la Silésie. Sept places de
ce duché surent forcées successivement par les sran-
çais dans la campagne contre la Prusse. La seule place
de Silbelberg résistait encore , lorsque la paix de Til-
sittfut conclue.

Sur une colonne sont les couronnes murales des
places rendues. La huitième est aux pieds de la Vic-
toire. La déesse est occupée à inscrire sur l’airain le
nom des villes prises , lorsque la Paix vient lui arrêter
le bras.

Dans la deuxième médaille, l’Empereur relève la
Ville de Dantzick , et lui place sur la tête la couronne
des villes anséatiques. D'un côté est une proue an-
tique , symbole de la navigation ; de l’autre un caducée,
emblème du commerce.

Après la prise de Dantzick , l’Empereur érigea cette
ville en duché , et nomma duc de Dentzick le maréchal
Lefebvre, par lettres-patentes du 28 mai 1807.

L’art numismatique, en France, ne date comme
tous les arts d’imitation que du siècle de François Ier.
Il y a cependant quelques médailles de Louis XII ,
mais grossièrement exécutées ; et pour les règnes an-
térieurs il n’y a que des monnaies. C’est sous Fran-
çois Ier et Henri II que les plus belles médailles ont
été gravées ; on y retrouve le style pur et le relies
des médailles antiques. L’art se soutint,mais en décli-
nant un peu , jusqu’à Louis XIII. Sous le règne de ce
prince , de très-belles médailles ont été gravées par
Dupréet Varin. bous Louis XIV elles prïrentlestyle du
temps, celui de Lebrun ; sous Louis XV et Louis XVI,
le style faux et maniéré de l’école. L’art s’est enfin
relevé de l’état de décadence où il languissait depuis
près d’un siècle.
loading ...