Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — Tome second.1808 [Cicognara Nr. 3401-22-2]

Seite: 64
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1808_2/0107
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 64)

Planche cinquantième. — Le Tombeau de Raphaël ;

Clémence de Bonaparte ; Médailles par M. Dupré.

La première de ces deux médailles offre le tombeau
de Raphaël , au pied duquel s’élève un laurier. Une
femme à genoux, représentant la Poésie, y trace quel-
ques vers ; une autre y dépose une palme. La troisième,
représentant la Peinture , place sur la partie la plus
élevée du sarcophage une couronne d’étoile, emblème
de l’immortalité. Au bas est cette inscription : Les
Eeaux-Arts jettent des jleurs sur son tombeau. Sur la
face de la médaille est le portrait de Raphaël.

Lu face de chacune des autres médailles frappées
en mémoire des conquêtes de Napoléon ou de quelque
événement glorieux de son règne , est ornée du por-
trait de S. M. Ces portraits sont ressemblans d’une
manière plus ou moins caractéristique. Nous nous
sommes abstenu de les faire graver pour ne pas mul-
tiplier les planches.

La seconde médaille représente Bonaparte sur le
champ de bataille de Marengo, à cheval, et couronné
par la Victoire. Il remet son épée dans le fourreau et
pardonne au général Mêlas , qui vient implorer sa
clémence. Ce trait est trop connu pour qu’il soit be-
soin d’en rappeler ici les circonstances. Au bas du su-
jet est cette inscription : Le général Mêlas implore la
clémence du vainqueur, à Marengo , le 14 juin 1800.
loading ...