Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — Tome second.1808 [Cicognara Nr. 3401-22-2]

Seite: 71
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1808_2/0122
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 71 )

Planche cinquante-septième. — Combat du vaisseau le
Formidable ; par M. Hue.

Le vaisseau le Formidable, commandé par M. Amable-
Gilles Tronde , capitaine de frégate, à la sortie du
combat d’Algésiras, n’ayant pour huniers que ses mâts
de perroquet, fut rencontré, à la vue de Cadix, par
trois vaisseaux aux ordres du contre-amiral Sommaret -,
après une heure et demie de combat, il démâta un des
vaisseaux et força les autres à l’abandonner.

On trouve dans ce tableau le même degré de force
et de vérité que dans le précédent. Comme simple ta-
bleau de marine , les vaisseaux se trouvent dans une
agréable pre^fcrtion avec le fond ; mais sous le rapport
du trait historique , peut-être serait-il à desirer que le
peintre eût sacrifié une partie de l’effet général, pour
donner plus de valeur aux objets principaux , le For-
midable et les trois vaisseaux ennemis.

Indépendamment de cés deux tableaux, M. Hue en
a exposé quatre autres. Le premier représente une far-
mille naufragée , parvenue après de pénibles efforts à
atteindre quelques rochers en pleine mer. Ce sujet en
rappelle un à-peu-près semblable que le même ar-
tiste exposa il y a environ io ans. Le second est Ana-
créon faisant danser deux jeunes filles au son de sa
lyre,dans l’île de Théos. Le troisième représente une
vue des environs de Rome ; le dernier un repos de
chasse, à l’entrée d’une forêt.
loading ...