Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — Tome second.1808 [Cicognara Nr. 3401-22-2]

Seite: 73
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1808_2/0126
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 7^ )

Planche cinquante-neuvième. — Vue de l’entrée d’une
ville d'Italie ; par M. Joseph Bidault.

M. Joseph Bidault, en exposant ce tableau ne l’an-;
nonce que sous le titre de paysage représentant l’en-
trée d’une ville d’Italie, mais il ne la nomme pas ;
cette omission nous fait présumer que ce point de
Vue , dont la masse générale est prise probablement
d’après nature , offre quelques détails de l’invention
du peintre, ou des réminiscences. Quoi qu’il en soit ,
ce paysage est un des plus agréables de l’exposition.
Fabriques d’un bon style, résolution de masses fraî-
cheur et solidité de ton, touche moelleuse et ferme,
on y trouve réuni tout ce qui peut flatter l’amateur le
plus difficile.

M. Bidault porte le même soin à tous ses ouvrages,
et ce qui n’est pas la moindre partie de leur mérite ,
ils sont toujours neufs et variés de composition et
d’effet. Il est plus d’un habile, paysagiste de l’école
moderne dont les ouvrages pourraient donner lieu à
l’observation contraire.

M. Bidault a encore exposé un paysage de la di-
mension et du même genre que celui-ci : une vue de
la vallée d’Allavard, dans le haut Dauphiné; une de
l’hora di Sora ; une autre, prise près de S.-Domenico,
sur le chemin de Sora à VIsola.

M. Pierre Bidault, son frère , a exposé une vue des
tords du Rhône, efset de lune très-piquant. Cet artiste
a long-temps habité Paris , et demeure actuellement
^ Lyon.

I

JO
loading ...