Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — Tome second.1808 [Cicognara Nr. 3401-22-2]

Seite: 97
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1808_2/0163
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 97 )

les suffrages. Il représente un bivouac de l’Empereur
dans les plaines de la Moravie, l’un des jours qui ont
précédé la bataille d’Austerlitz , en iSo5. Variété et
vivacité d’action , effet piquant de paysage , tout se
trouve réuni dans cette charmante composition , que
tout autre que M. Lejeune aurait traitée avec moins
d’assurance et de vérité. Cet artiste , officier d’un mé-
rite distingué , joint à l’avantage de se délasser aussi
honorablement de ses travaux militaires , celui de
pouvoir saisir d’après nature les sujets et les points
de vue de ses tableaux.

On doit encore citer parmi les ouvrages recherchés
des amateurs , les tableaux de paysages , batailles ou
scènes familières de MM. Taunay, Demarne, Sweback,
Omeganck d’Anvers , Melling , Granet , Dunouy ,
Boilly et Lecomte.

Les miniatures sont toujours très - nombreuses au
Salon , et chaque année voit éclore quelque nouveau
talent ; mais il est impossible de nommer ici tous les
artistes qui ont exposé des travaux dans ce genre: on dis-
tingue parmi eux MM. Aubry , Saint, Augustin , Ber-
trand , Charles Bourgeois , Dumont, Holeyer et Le-
guay.Quelques amateurs étrangers, entre autres MM. de
Châteaubourg et Bédert, de Nantes , ont offert au
public d’agréables essais de leur talent.

M. Casimir Rarpss a exposé un portrait en pied de
S. M. l’Impératrice , dessiné dans un genre particu-
lier , et du fini le plus précieux (i).

(i) On voit , au palais de la Malmaison , un dessin du même
artiste, d’après le tableau de la Belle Jardinière par Raphaël• non
celui du Muse'e Napoléon , mais celui qu’on voit à Colmar dans le

4. ' i3
loading ...