Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1810

Seite: 6
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1810/0010
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
les nobles encouragemens que S. M. leur dis-
pense avec une munificence paternelle.

Convaincu de la faiblesse de mes talens, si
je n’ai pu contribuer par mes propres ou-
vrages à la gloire de l’Ecole française, aujour-
d’hui la première du monde, j’aurai du moins
eu Insatisfaction de faire connaître ses chefs-
d’œuvre; d’en répandre le goût dans les di-
verses classes de la société, et de sauver de
l’oubli nombre de productions estimables qui,
pour n’être pas placées au premier rang, sont
dignes encore d’être citées avec éloge , et d’être
proposées pour modèles.

Je suis avec un profond respect,
MONSEIGNEUR,

De votre Excellence,

Le très-humble et très-
obéissant serviteur.

L A N D o N
loading ...