Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1810

Seite: 25
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1810/0037
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( *5 )

Planche dixième. — La Gloire distribuant des cou-
ronnes ; Bas-relief, par M. Cartellier.

Ce bas-relief, dont les figures sont colossales, est
placé au-dessus de l’entrée principale du Louvre,
du côté de la colonnade. Il a peu de saillie, et est
remarquable par la finesse et la pureté du travail.
Les chevaux ont un beau mouvement, un grand ca-
ractère, et sont correctement dessinés. La critique
s’est exercée sur la manière dont les chevaux tirent le
char, et d’après laquelle il ne peut avancer ni être
porté d’aucun côté. Mais cette observation, matérielle-
ment fondée , n’a pu être faite par des hommes versés
dans l’étude des arts et de l’antiquité.

Premièrement ce groupe, qui se distingue par le
goût de la composition, eût produit un effet insup-
portable, eût été même inexécutable, si les quatre
chevaux eussent été placés en avant et vus en rac-
courci; en second lieu, les anciens, que nous pouvons
prendre pour guides en ces sortes de matières, nous
ont laissé plusieurs exemples de la même disposition :
elle n'est donc pas nouvelle. On trouve dans le recueil
de Montfaucon plusieurs médailles représentant un
char tiré par des chevaux qui prennent leur direction
en sens opposé.

Ce monument, le plus bel ouvrage de M. Cartellier,
a été honorablement cité dans le rapport du jury
sur les prix décennaux.

Salon de 181c.

4
loading ...