Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1810

Seite: 78
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1810/0124
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 78 )

Planche cinquante- quatrième. —Allégorie sur l’état de
la France avant le retour d’Egypte ; Tableau par
M. Franque.

L’artiste s’est contenté d’indicjuer le sujet de son
tableau sous un titre assez vague ; sans doute il a voulu
laisser au spectateur le plaisir d’interpréter à sa ma-
nière le sens d’une allégorie ingénieuse , qui d’ailleurs
n’a rien d’obscur. Cette femme assise sur un nuage,
entourée de divinités malfaisantes, en proie aux dis-
sentions, au meurtre, à la rapine , représente la France
sous un gouvernement malheureux , appelant du sein
de l’Egjpte le héros de qui dépendent ses destinées,
et étendant vers lui des mains suppliantes. Comme ce
groupe est aérien , et que la figure seule du héros se
fait remarquer par la vigueur du relies, le peintre a
sans doute supposé que le génie de la France apparaît
en songe au vainqueur de l’Egypte, et que le héros,
réveillé par la sorce du prestige , se lève pour voler à
son secours.

Nous ne répondons pas d’avoir saisi complètement
l’intention de l’artiste , mais nous pouvons assurer que
le mérite du tableau ne laisse aucune équivoque; son
exécution annonce un talent hors de la classe com-
mune.

La composition , quoique divisée en deux parties
qui semblent isolées et se disputer la prééminence ,
est néanmoins d’un effet heureux, parce que l’in-
tervalle qui existe entre ces deux parties offre une
belle niasse de lumière , qui d’un côté s’allie aux
groupes des personnages allégoriques , et de l’autre
loading ...