Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1810

Seite: 93
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1810/0154
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(95)

Planche soixante - neuvième. — Psyché et ses sœurs ;

Tableau par M. Sérangéli.

Psyché , trompée par les perfides conseils de ses
sœurs , tient d’une main une lampe à l’aide de la-
quelle elle doit, pendant la nuit , connaître les traits
de son époux , qu’elle n’a point encore vu , et qu’on
lui a dépeint comme un monstre affreux ; de l’autre
elle reçoit le poignard dont ses sœurs l’excitent à le
srapper. Ce sujet, tiré des Amours de Psyché et de Cu~
pidon, par Apulée , rappelle la précieuse collection des
trente-deux dessins composés par Raphaël, lesquels
surent , dit-on , exécutés à fresque dans sa maison
à Rome. Il n’en reste maintenant d’autre trace que les
gravures publiés par Augustin de Venise (i).

Ce tableau, dont les figures sont de grandeur na-
turelle , s’est fait remarquer par la fraîcheur des teintes
et la douceur des ombres. Le dessin , coulant et d’un
bon goût, laisse peu à desirer pour la correction. L’ar-
tiste a offert dans cette composition le plus de nu
possible , au risque de s’écarter peut-être des conve-
nances. Raphaël, qui a traité le même sujet, a vêtu
ses figures , et les a drapées très-amplement.

Le tableau de M. Sérangéli a été exécuté pour M. de
Sommariva, amateur distingué, que nous avons déjà
eu l’occasion de citer dans ce volume.

(i) Les Amours de Psyché el de Cupidon , par Apulée ,
traduction nouvelle , ornée des figures de Raphaël, un volume in-
solio , papier vëlin , imprime' par Firmin Didot, et publié par
C. P. Landon ; prix , cartonné et étiqueté en or, 36 fr. : à Paris,
au Bureau des Annales du Musée, rue de l’Unirersité, n° xp*
loading ...