Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1810

Seite: 113
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1810/0177
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
Ouvrages concernant les arts > publiés nou*
nettement ou par continuation.

On n’a jamais publié un aussi grand nombre d’ou-
vrages sur les arts que depuis quelques années. Les
richesses du Musée - Napoléon , fruits des conquêtes
de S. M., ont excité tout-à-la-sois la curiosité des
amateurs et le zèle des éditeurs. Les divers recueils
auxquels ce Musée a donné lieu ont suggéré l’idée
cl’une multitude d’autres collections de differentes
espèces , et l’on pourrait dire que les amis des arts
n’ont plus rien à attendre ni à desirer dans ce
genre , s’il n’était évident que l’insatigable industrie
sait reproduire sous mille sormes diverses les nom-
breuses productions du génie.

On doit placer à la tête de ces differentes collections
le Musée srançais, par MM. Robillard - Péronviile et
Laurent. La soixante-dix-neuvième livraison a paru;
la quatre - vingtième terminera la première série , à
laquelle s’était borné M. Piobillard - Péronviile. Les
deux éditeurs étant morts dans le cours de la même
année , nous ignorons si cet ouvrage immense sera
continué; nous disons immense , parce que dix an-
nées ayant à peine sussi pour faire graver et pu-
blier la sixième partie des objets dont se compose le
Musée-Napoléon, on n’ose calculer ce qu'il faudra de
temps pour terminer l’ouvrage. Au surplus , on doit
le considérer en lui-même comme un véritable mo-
nument de l’art. Quelques monumens ayant été le ré-
sultat du travail de plusieurs générations , celui-ci ne
Salon de i8ro. i5
loading ...