Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1814

Seite: 13
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1814/0020
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( '3 )

Planche quatrième et cinquième. — La Naissance de
Louis XIV; Tableau de M. Meynier.

Louis XIV, né à Saint-Germain-en-Laie, le 5 sep-
tembre i658, de LouisXIII et d’Anne d’Autriche, fut
regardé comme un présent du ciel accordé aux Fran-
çais , après vingt-deux ans de'stérilité de la reine , et
reçut en naissant le surnom de Dieu-Donné.

Si cet évènement eût été représenté dans le genre
purement historique, qui aurait obligé le peintre à y
saire concourir les personnages du temps, il n’est pas
douteux que le tableau n’eut offert un intérêt plus
réel, et surtout l’attrait piquant de la curiosité. Une
action toute allégorique est rarement exempte d’obscu-
rité , de froideur, et a toujours l’inconvénient de s’ex-
pliquer d’une manière vague et indéterminée. Mais
peut-être l’artiste n’a pas eu la faculté d’employer le
style le plus convenable à son sujet. Le tableau étant
destiné à décorer le plasond du Salon des ensans de
France, au château des Tuileries, la composition
ne pouvait guère être disposée que sur un fond aérien.
La naissance de Louis XIV n’a donc été présentée
que sous les couleurs et les sormes poétiques; et l’on
peut dire, à la louange de M. Meynier, qu’il a répandu
dans ce morceau tout l’intérêt dont l’allégorie est sus-
ceptible; la correction du dessin, la grâce de l’expres-
sion et la sraîcheur du coloris. Quant à l’explication du
sujet, nous la soumettons au lecteur telle que l’examen
du tableau nous a paru l’indiquer.

Le ciel vient d’accorder un fils à Louis XIII. La
France le reçoit des mains des immortels, le presse
loading ...