Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1814

Seite: 31
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1814/0050
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
Planche dix-neuvième. — Latone, Statue ; Modèle de
7 pieds de proportion ; par M. Gois fils.

Latone fut aimée de Jupiter. Junon excitée par la
jalousie, fit naître le serpent Pitlion pour tourmentes
sa rivale. La Terre avait promis à Junon de 11e donner
aucun asile à Latone; mais Neptune, touché de com-
passion, fit sortir du sond de la mer l’ile de Délos, où
cette infortunée se résugia ; elle y accoucha de deux
jumeaux, Apollon et Diane. L’implacable Junon, ayant
découvert sa retraite, l’obligea encore de s’enfuir et
d’emporter avec elle ses deux enfans.

L’auteur de la statue a supposé que Latone, acca-
blée de soif et de fatigue, et encore plus du. poids de
ses enfans, s’appuie un instant contre un rocher, et
prie Jupiter de mettre un terme à ses souffrances.

L’attitude de cette figure estbien sentie et le groupe
est d’un bon style. Le rendu des détails ne peut que
gagner beaucoup à l’exécution en marbre, si elle a
lieu.

M. Gois a replacé au Salon son Philoctète, dont
nous avons donné le trait il y a deux ans (1), et un
petit groupe en marbre représentant. Léda accompa-
gnée de Castor et Pollux.

(1) Salon de 1812, tom. 1, pl. a4, pag. 4<>.
loading ...