Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1814

Seite: 36
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1814/0058
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 36 )

Dieu voulut enfin manifester dans Saul les effets de
sa miséricorde. Comme il approchait de Damas, vers
midi, une grande lumière venue du ciel, plus brillante
que le soleil, l’environna lui et ceux qui l’accompa-
gnaient. Tous virent cette lumière , et tombèrent par
terre saisis de frayeur. Alors Saul entendit une voix
qui lui disait très-distinctement : Saul, Saul, pourquoi
me persécute'z-vous ? Saul répondit : Qui êtes-vous, Sei-
gneur ? Et le Seigneur lui dit : Je suis Jésus de Nazareth
que vous persécutez , etc. Il lui ordonna d’aller dans
la ville, oit un de ses serviteurs lui apprendrait ce
qu’il avait à faire. Saul alla à Damas, reçut le baptême *
et se mit à prêcher J. C. dans les synagogues. Ce fut
ainsi qu’un persécuteur fut changé en prosélyte, et
devint un des apôtres les plus zélés du Dieu qu’il
avait blasphémé. ( On l’a dit avec raison ), on ne doit
jamais désespérer de la conversion du pécheur même
le plus endurci et le plus rebelle. Il ne faut qu’une
saveur d’en-haut, un rayon de la grâce, pour lui des-
siller les yeux et le ramener dans la bonne voie.
loading ...