Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1814

Seite: 37
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1814/0060
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 37 )

\_'

Planche vingt-cinquième.— Œdipe et Antigone ; Tableau
de M. Rouget-

L’histoire fabuleuse d’Œdipe, fils de Laïus , roi d&
Thèbes, est une des plus fécondes en évènemens di-
gnes d’exercer l’imagination des artistes. A peine Œdipe
a-t-il vu le jour, que son père, croyant éviter le mal-
heur qui lui avait été prédit, le fait exposer sur le
mont Cythéron. Un berger, passant par hasard , trouve
l’enfant attaché par les pieds à un arbre , le délivre et
lui sauve la vie. Il parut, il y a environ quinze ans , un
joli tableau représentant ce sujet, pour lequel M. le
Thiers, aujourd’hui directeur de l’Académie de Rome,
et M. Bidault, l’un de nos plus habiles paysagistes ^
avaient réuni leurs talens. Vers la même époque ,
M. Chaudet fit la statue du berger Phorbas , tenant
dans ses bras le petit (Edipe qu’il détache de l’arbre (i).

Œdipe, délivré par Phorbas, est présenté àPéribée,
reine de Corinthe , qui, n’ayant pas d’enfans, l’adopte
et le fait élever comme son propre fils. Le sujet de la
présentation d’Œdipe a été traité par M Meynier, dans
un tableau qui fait partie de l’exposition actuelle , et
dont nous avons donné la gravure dans ce même vo-
lume (2).

Œdipe , devenu grand , part pour la Phocide , et
rencontre son père, sans le connaître. Le chemin était
étroit; les deux voyageurs se disputent le passage les,
armes à la main. Laïus est tué par son fils , et l’oracle
est accompli.

----------

(1) Annales du Musée-, tome 1 , planche j 0.

(2) Planche i3 , page a5.

)
loading ...