Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1814

Seite: 40
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1814/0064
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( )

dans les prisons ses malheureux serfs , en fait enfoncer
les portes ; elle-même , avec son sceptre , donne le
premier coup pour enhardir ceux qui hésitaient, et
délivrp ces malheureuses victimes de la puissance
féodale, »
loading ...