Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1814

Seite: 53
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1814/0088
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C55 )

Planche trente-septième. — Hercule combattant Achéloiis
métamorphosé en serpent ; Statue de M. Bosio.

Les personnes qui croient trouver dans l’histoire
l’explication de la fable, voient dans Achéloiis un
fleuve de Grèce, qui coulait entre l’Etolie et l’Acar-
nanie, dont les inondations sréquentes désolaient les
campagnes de Calydon, et, confondant les limites,
faisaient naître des guerres entre les peuples de ces
contrées. Hercule fit construire des digues , et rendit
le cours du sleuve uniforme. La métamorphose d’Aché-
loüs en serpent exprime les sinuosités de son cours ;
son changement en taureau, les ravages que ses dé-
bordemens causaient dans les campagnes , etc. Les
mythologues ont donné à ces évènemens une explica-
tion toute allégorique, et plus savorable aux arts et à
la poésie. Selon eux, Achéloiis , fils de l’Océan et de
Thélis , était amant de Déjanire qui lui avait ,été
promise; il la disputa à Hercule, mais il sut vaincu.
Aussitôt il prit la sorme d’un serpent, mais il sut en-
core désait. Sa métamorphose en taureau ne sut pas
plus heureuse.

La plupart des statuaires ont représenté Hercule
dans un moment de repos. M. Bosio , auteur de la sta-
tue dont nous donnons ici le trait, l’a mise en action,
ce qui lui donnait le moyen de caractériser plus émi-
nemment un demi-dieu renommé par sa force extraor-
dinaire. Il s’est en même temps imposé un objet im-
portant d’étude et d’émulation. Son sujet , comme
l’indique le titre, est Hercule terrassant Achéloiis mé-
tamorphosé en serpent; l’aspect de la gravure jointe à
loading ...