Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1814

Seite: 57
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1814/0094
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
{.% )

Planche trente — neuvième. — Le Temps entraînant
l'Homme vers la Sagesse, lui sait abandonner la Vo-
lupté• Bas-relies par M. Roguier.

Un jeune homme, que le Temps conduit vers la
Sagesse , mais que l’Amour et la "Volupté cherchent à
retenir, semble abjurer les vains plaisirs pour rendre
hommage à la déesse des sciences et des arts, qui lui
présente une palme et la couronne immortelle. Les
figures de ce bas-relief ont environ trois pieds et demi
de proportion : ce n’est encore qu’un modèle en plâtre.
Nous ignorons s’il doit recevoir son exécution en
marbre.

Cet ouvrage est le début de l’artiste, mais le sujet,
loin d’avoir le mérite de la nouveauté , est depuis si
long-temps rebattu , qu’il ne pouvait fixer l’attention
des connaisseurs que par la beauté de l’exécution , et
celle du morceau dont il s’agit laisse desirer plus de
finesse et de fermeté ; toutefois la composition n’est pas
sans agrément, et si M. Roguier eût choisi pour motif
quelque idée moins vague , ou quelque action déter-
minée, il n’est pas douteux que le public eût tenu plus
de compte des soins que l’artiste a mis à l’étude de ce
bas-relief.

Salon de 1814 -

8
loading ...