Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1814

Seite: 59
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1814/0097
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( % )

qu’éprouve un guerrier attentif aux chants d’Homère-,
on peut supposer qu’ils rappellent en ce moment quel-
ques scènes de la guerre des Grecs contre les Troyens.

Ce tableau , dont les figures ont environ deux pieds
de proportion, est un des plus agréables et dés plus
soignés de l’exposition dans le genre historique. Le
spectateur s’y arrête avec intérêt, et se plaît à compa-
rer les divers sentimens des personnages qui entourent
le poète immortel et se trouvent partagés entre l’ad-
miration et la pitié. L’ordonnance générale du tableau
est de bon goût, le dessin ne manque ni de caractère
ni de correction. Un coloris moins vif, moins brillant,
un effet moins lumineux seraient peut-être plus favor-
ables à l’expression du sujet.
loading ...