Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris> [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1814

Seite: 62
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1814/0102
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
( 62 )

Flanche quarante- troisième. — Lancelot du Lac eè
Genièvre visitant les tombeaux d’Iseult et de Tristan ;
Tableau, de Madame Servières.
Ce tableau de chevalet, d’une composition agréablè
et d’un esset piquant, a été distingué parmi ceux que
l’exposition de 1814- doit au pinceau très-varié de
nos dames artistes. Madame Servières, qui n’a ex-
posé que cette seule production, a tiré son sujet du
poème de la Table ronde, par M. Creuzé de Lessert.
L’ermite, à la garde duquel sont confiés les restes de
Tristan et d’Iseuit, vient d’introduire Lancelot du Lao
et Genièvre d’Iseult, leurs amis, dans l’antique cha-
pelle où-ils reposent.
.De Tristan îè chien fidèle enüFé
Expirait là près d’un maître expiré !
Prenant racine au tombeau de Tristan,
Un lierre ami gravissait la muraille ,
Et s’inclinait par le plus doux élan ,
Sur le tombeau d’Iseult de Cornouailles,,
Ce joli tableau laisserait bien peu à desirer, si là
figure de Lancelot du Lac offrait un dessin plus nourri^
et si la tête de l’ermite était plus dégagée du col et des
épaules.
loading ...