Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1814

Seite: 90
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1814/0149
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
t 9° )

assez, mon fils. Oui, dit-il, je vais me hasarder. Il
s'envola j il se reposa auprès de Yénus , et revint
d’abord sur son sein. Il reprit son essor; il alla se
reposer un peu plus loin, et revint encore sur le sein
de Yénus. Il l’embrassa; elle lui sourit; il l’embrassa
encore et badina avec elle ; et enfin il s’éleva dans les
airs, d’où il règne sur toute la nature. »

Le peintre ne pouvait saisir qu’un instant de cette
scène anacréontique , mais il l’a rendu avec autant de
vérité que de goût. Ce petit tableau se fait remarquer,
ainsi que le précédent, par l’élégance du dessin et la
grâce du pinceau.
loading ...