Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1814

Seite: 105
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1814/0168
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( i°5 )

celui-ci et le jeune duc de Guise avaient déjà gagné
plusieurs coups. Enfin, Henri se montre le plus adroit
et veut recommencer selon le droit du jeu ; mais
Charles s’y oppose et le repousse : le jeune prince de
Béarn dirige aussitôt sa flèche sur le sein de son ad-
versaire , montrant à cet âge une fermeté pour sou-,
tenir ses droits qui tenait déjà de la majesté royale.
Son gouverneur Je fit retirer du jeu après lui avoir
sait une sévère réprimande.

Le quatrième donne la vue du château et delà ville de
Joinville. On y a représenté le départ de sire de Join-
ville pour la croisade , en 1648; il est accompagné de
plusieurs chevaliers bannerets.

Le cinquième et dernier tableau représente le châ-
teau et une partie de la ville de Brescia. Le chevalie
Bayard , blessé à l’assaut, est porté au logis d’un riche
gentilhomme. Sa semme et ses deux filles se jettent
aux genoux de Bayard , le suppliant de leur sauver
l’honneur et la vie, ce que leur accorde le bon che-
valier.

Si nous entrons dans les détails de la composition
de ces paysages , c’est parce que les objets que le
peintre y a placés rappellent de nobles souvenirs.
Les sites sont rendus avec une exactitude scrupuleuse.
En général, les tableaux de M. Duperreux offrent à
l'amateur le triple intérêt de la vérité locale , de
l’agrément du sujet et du goût de l’exécution.

Deux paysages , par M. Duval et par M. Faure ; des
miniatures, par M. Evrard et M. Fontallnrd ; des por-
traits à l’huile, par M. Fleury et par Mme Foulon -, des
dessins et des vignettes coloriées , par M. Auguste
Garnerey : elles sont destinées à orner des éditions.

Salon de 1814. 14
loading ...