Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1814

Seite: 111
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1814/0174
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( m )

évêque grec dans la basilique de Sainte-Agnès , à
Rome. Le second, le Baisement des pieds de la statue
de S. Pierre dans la basilique de Saint-Pierre de Rome.
Les trois autres, des scènes villageoises ou familières.
Ces morceaux, bien composés, présentent de beaux
sonds d’architecture , des groupes bien ajustés , une
couleur peu brillante mais assez harmonieuse.

M. Marley a replacé quelques tableaux agréables et
déjà connus : Raphaël montrant au pape Léon X
le tableau de la Transfiguration , Charles-Quint ra-
massant le pinceau du Titien, le Pape donnant sa
bénédiction, une Distribution d’alimens aux pauvres,
la Première Communion.

M. Melling : une suite de huit tableaux peints à
l’aquarelle ou à la gouache , représentant des points
de vue de différentes villes de la Hollande; ils sont
rendus avec naïveté et une grande simplicité d’exécu-
tion-. On n’en pourrait pas dire autant de beaucoup
d’autres ouvrages du même genre , ou les auteurs , soit
par système, soit par négligence, substituent à l’exacte
imitation leurs caprices qu’ils croient autorisés par le
goût. Nous faisons cette remarque sans prétendre la
pousser trop loin. Il est un juste milieu que le vrai
talent est habile à saisir entre une froide et puérile
imitation et une manière trop libre et inexacte.

Mme Mongez : le public a. revu avec satissaction son
tableau de Persée et Andromède, exposé en iSro. Il
s’en faut beaucoup que son nouveau tableau repré-
sentant Mars et Yen us, et exécuté dans les mêmes
dimensions que le premier, ait obtenu le même succès.
Dessin , agencement, coloris , sermeté de pinceau ,
tout s’y montre à un degré très-insérieur.
loading ...