Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1817

Seite: 38
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1817/0062
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C 38)

Planche vingt-uriième. —Le Sommeil cia grand Condé.

Tableau de M. Fremy.

Ce petit tableau, d’un effet vigoureux, rappelle
un trait de la vie du grand Condé. On sait que ce
prince , la veille de la bataille de Rocroy, ayant tout
préparé pour le combat, s’endormit si prosondément
qu’il fallut le réveiller au moment de l’attaque.

M. Fremy a mis beaucoup de soin dans la dispo-
sition et dans les détails de ce tableau, et de quelques
autres morceaux de même proportion qu’il vient
d’offrir à l’exposition publique. On a remarqué entre
autres un portrait en pied de S. A. R. Monsieur, en
unisorme de colonel-général de la garde nationale, et
un cadre de petits portraits à l’huile, rendus avec une
vérité qui en fait présumer la ressemblance. Cette
sorte de portraits , un peu plus forts que les minia-
tures ordinaires, nous semble préférable aux grandes
miniatures dont les peintres se plaisent quelquesois
à outrer les dimensions. Les tours de force ont rare-
ment du succès. Il est pour chaque genre de peinture,
tel que le paysage et les scènes samilières, certaines
proportions que le goût seul indique, et rarement on
gagne à s’en écarter.
loading ...