Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1817

Seite: 57
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1817/0096
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 57 )

Planche trente-neuvième. ■—Portrait en pied de S. A. R.

Monsieur, comte d'Artois, par M. Gérard.

Dans ce beau portrait, d’une extrême ressemblance
et d’un aspect noble et imposant, Monsieur est repré-
senté debout, la main gauche appuyée sur le côté, et
tenant delà droite un chapeau orné de plumes blanches.
Dans le fond est une table couverte d’un tapis de ve-
lours cramoisi, bordé d’une frange d’or.

Sous le règne de Henri III, le collier de Saint-Michel
avait été tellement prodigué qu’il perdit beaucoup de
sa considération, et que le roi sentit la nécessité d’éta-
blir un nouvel ordre pour les princes et pour les grands.
Il l’institua en iôyB, en l’honneur du Saint-Esprit,
parce que c’était le jour de la Pentecôte qu’il avait été
élu roi de Pologne et appelé à la couronne de France.

Il était impossible de trouver, pour le portrait d’un
prince français , un costume plus majestueux et plus
riche que celui de l’ordre du Saint-Esprit. Sur le man-
teau , dont le fond est noir, de même que sur la pè-
lerine , fond vert, sont brodés en or et en couleur,
des flammes, ou langues de seu, symbole mystiquej
et sur la bordure des trophées avec le. chifsre de
Henri III. Le reste du costume est en soie blanche , les
broderies sont en argent.

.Salon de 1817,
loading ...