Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1817

Seite: 98
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1817/0161
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( gS )

Planche soixante-huitième. — Borée enlevant Orithye.

Tableau de M. Moench.

Ce tableau , dont les figures sont de grandeur na-
turelle, est le second ouvrage de l’artiste (1) et promet un
talent distingué. Il est d’un ton clair et d’un effet
gracieux. Le dessin en est coulant, assez correct, et
les détails annoncent un pinceau soigné. Mais il y a
un peu de sroideur dans la touche, et même dans
le caractère des têtes , dont l’expression pourrait être
plus vraie et plus animée.

(i) Voyez Salon de 1814 , pl. 3i , pag. 45.

:
loading ...