Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon — 1817

Seite: 114
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1817/0180
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( ï 14 )

distingués; M. Isabey, devenu le doyen des habiles
peintres en ce genre, a exposé un ouvrage d’une
très-grande dimension. C’est plutôt un tableau qu’une
miniature, puisqu’on y compte quatre ou cinq sigures
en pied, d’environ dix pouces de proportion, sur un
riche fond d’architecture. Ce morceau est très-remar-
quable par le fini du pinceau, fini dont est tenté de
regretter le travail; il semble que l’artiste pouvait à
moins de frais produire le même efset. Son dessin du
Congrès de "Vienne est un ouvrage singulièrement
précieux.

Plusieurs portraits en miniature et en émail, par
M. Saint, et par M. Augustin, ont partagé les suf-
frages du public. MM. Aubry, Bertrand , Jean Guérin,
Constantin , Ilolüer, et madame Jacquotot n’ont pas
été oubliés dans la liste des talens distingués • mais ces
éloges ne sont pas exclusiss, et le public a vu, avec
plus ou moins d’intérêt, les miniatures de MM. Bar-
rois, Charles Bourgeois, Chandepie de Boiviers,
Cceuré , Coteau, Counis , Croizier, Evrard , Plervier ,
Bédert de Nantes, Singry, Sicardi, et de nos dames
Pseninger, Piogeard, Debon et de la Caselte.

Paysages et tableaux de genre.

Si l’on doit accorder un rang particulier aux peintres
qui ont l’art d’enrichir leurs compositions de sujets
nobles et intéressans, il est peu d’artistes qui méritent
mieux cette distinction que M. Duperreux. Ses sites
sont choisis, non-seulement dans les plus beaux lieux
de la France, mais encore dans ceux qui sont le plus
loading ...