Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1819

Seite: 36
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_1/0059
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 36 )

Planche 20.e — Charles VIIprend d’assaut la ville de
Monter eau-faut- Yonne ; tableau de M. Lafo nd jeune.

[Hauteur, 9 pieds 1/2; largeur, 1 pieds 1/2.]

Montereau-faut-Yonne était une ville importante et
très-forte, lorsque Charles VII en faisait le siège. Ce
prince y montra une grande intrépidité; il marcha à l’as-
saut à travers le fossé, ayant de l’eau jusqu’à la ceinture,
et monta des premiers à la brèche. C’est le moment qu’a
choisi l’auteur du tableau. Le prince, armé de toutes
pièces, tient d’une main l’étendard, et de l’autre son épée,
dont il fait signe aux guerriers qu’il a devancés. II vient
de renverser un des assiégés, et lui marche sur le corps
en se précipitant dans la ville; les autres fuient. Un des
soldats de Charles leur décoche une flèche; un autre leur
lance un fragment de muraille. Cette scène de carnage
a du mouvement. Le prince se distingue par une physio-
nomie noble : il domine tout ce qui l’entoure.

Ce tableau, commandé par le Ministre de l’intérieur,
est un des meilleurs que M. Lafond ait encore exposés ;
il paraît y avoir mis tous scs soins. On n’exige pas dans
la représentation d’une bataille cette harmonie de teintes
et de clair-obscur qu’on aime à trouver dans une scène
tranquille ; cependant on désirerait dans ce morceau
moins de cliquetis et de papillotage, des tons mieux
liés et moins crus, une touche plus fondue,
loading ...