Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1819

Seite: 50
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_1/0082
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
i’-horreur d’un pareil spectacle : mais aussi, la catastrophe
qui fait ïe sujet du tabïcau n’y paraissant cjue comme
accessoire, le titre de la composition a dû paraître un
peu ambitieux; on pourrait n’y voir que Mohamed-Aly
fumant tranquillement sa pipe, tandis qu’on égorgé dans
la cour de son palais, et par son ordre, la redoutable
milice des Mamlouks. Au surplus, nous hasardons cette
remarque, sans la croire cependant d’une grande impor-
tance dans l’examen d’un ouvrage dont le mérité supé-
rieur rachèterait beaucoup d’autres imperfections.

Si le peintre a eu l’intention de donner à son pacha
cette physionomie impénétrable, impassible, qu’afsectent
certains personnages , il y a parsaitement réussi. Le lion
même, ce terrible animal sur lequel s’appuie Mohamed,
est tout aussi tranquille que son maître, et n’est pas plus
effraye de l’explosion d’une mousqueterie soutenue que
le pacha n’est emu des cris de désespoir et de mort de
tant de malheureux qu’il fait massacrer sans pitié". Cepen-
dant on aimerait à trouver dans l’attitude ou dans les traits
du despote autre chose que de l’indifférence, quelque
effort qu’il pût saire pour cacher la véritable situation
de son ame.

Moins châtié que Paul Véronèse, à qui Ton reproché
avec raison de ne l’être point assez, M. Horace Vernet
paraît avoir cherché la manière de ce maître dans l’exécu^
tion de son tableau : on y remarque cet effet lumineux,
cette richesse et cette variété de teintes qui sont recon-
naître, au premier aspect, les productions brillantes du
pinceau vénitien. Si ce morceau eut été commandé pour
servir de modèle de tapisserie, l’artiste n’aurait pas mieux
saisi le style qui convient aux tableaux d’apparat.

Tout en rendant justice à l’habileté de M. Horace
loading ...