Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1819

Seite: 54
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_1/0087
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 54 )

mais le cheval est raide et maigre de formes : is est vrai
que MM. Vernet père et fds etM. Gros nous ont rendus
difficiles sur ce genre de figures, qui demande une
étude suivie, à laquelle une dame ne peut guère se livrer.
Le sol est couvert de neige durcie et sillonnée par des
crevasses; mais cet effet est rendu avec trop peu d’art ;
M.mc Mongez eut mieux fait d’adopter un terrain uni ;
cette masse blanche, entrecoupée de raies noires, beau’»
coup trop multipliées, blesse l’œil, et gâte singulière-
ment l’aspect du tableau.
loading ...