Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1819

Seite: 72
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_1/0115
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
Flanche 42.e—Jésus-Christ guérissant des aveugles et
des boiteux ; tableau de M. Dejuinne.

[Hauteur, 8 pieds G pouces; largeur, lOpieds.]

Ce tableau, du même peintre que celui qui fait le
sujet de l’article precedent, n’est pas moins soigne pour
la disposition, le dessin, les draperies, et le sentiment
de l’expression ; mais ces qualités ne sont soutenues ni
par la fermeté du ton ni par la vigueur du pinceau. Les
carnations sont également fraîches, et cette iégéreté de
coloris n’est pas exempte d’affectation et de fadeur. La
lumière , trop généralement répandue , cesse d’être vive
et piquante, et l’absence des masses vigoureuses détruit
tout le ressort de la composition. Ce tableau a été com-
mandé par M. le Préfet de la Seine pour l’église de Saint-
Vincent de Paul. M. Dejuinne en a exposé un troisième,
qui est destiné pour le château de Compiègne; il repré-
sente l’été ou la moisson. La composition est nue, et ne
répond point à la richesse du sujet.
loading ...