Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1819

Seite: 73
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_1/0118
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 73 )

Planche 43s—Un Berger en repos; tableau de
M. Leon Pallière,

[Hauteur, 5 pieds G pouces; largeur, 6 pieds 6 pouces,]

Ce tableau, désigné sous ie titre à’un Berger en reposi
n’est autre chose qu’une figure d’étüde, peinte à Rome,
lorsque l’artiste y résidait en qualité" de pensionnaire du
Roi (1). Is y a du naturel dans sa pose, de sa grâce dans
ses formes, de la vérité et de sa fraîcheur dans se coloris.
On reconnaît dans ses accessoires et dans le paysage une
touche facile et légère.

Maigre" se talent qui distingue ce morceau academique
et tous ceux du même genre qui sont'envoyés annuelle-
ment del’e"cole de Rome, on remarque avec surprise que
MM. les élèves emploient leurs momens les plus précieux,
non pas à acquérir ce grand goût de dessin et d’exécu-
tion dont ils ont sous les yeux de si parsaits exemples,
mais à faire des demi-tableaux d’un style fort ordinaire
et dont le seul mérite est l’imitation du modèle vivant.
En voyant d’aussi faibles résultats de plusieurs années de
travaux, on ne peut s’empêcher de dire que le jeune
peintre qui se borne à ces faciles études, n’a pas besoin
d’aller à grands frais explorer la terre classique des beaux-
arts.

(1) Voyez la Nymphe sortant du bain, par le meme, pi. 19,
pag. 35 de ce volume.

1. Salon de 1819.
loading ...