Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1819

Seite: 75
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_1/0121
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 75 )

sa plupart des jeunes peintres s’éloignent visiblement
par suite d’un système vicieux, qui ferait consister sa
beauté, sa force et l’originalité des compositions histo-
riques dans certains effets de clair-obscur, qu’on ne
doit employer que pour donner de l’ècsat aux sujets d’un
ordre inserieur et faire brisser se mérite purement ma-
tériel du cosoris et du pinceau. Non-seusement ce genre
d’artifice n’est pas nécessaire pour faire valoir les idées
nobles et pathétiques, mais is leur nuit toujours , lorsque
îe sujet ne se commande pas absolument; car se moindre
inconvénient qui puisse résulter de s’empsoi de ces petits
moyens, est de distraire se spectateur de l’objet principal.
Nous avons été déjà dans le cas de faire cette observation;
nous croyons devoir sa renouveler toutes les fois que soc*
casion s’en présente.
loading ...