Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1819

Seite: 79
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_1/0129
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( ?9>

Planche 48.e—S. Pierre guérissant un Boiteux ; tableau
de M. Leon Paiîière.

[Hauteur, 15 pieds; largeur, 10 pieds.]

Comme S. Pierre et S. Jean allaient au temple pour
assister à la prière, un homme qui était boiteux de nais-
sance, leur demanda l’aumône. S. Pierre lui dit : a Je
» n’ai ni or ni argent ; mais ce que j’ai, je vous le donne :
» au nom de Jésus-Christ de Nazareth, levez-vous et mar-
» chez.» Et l’ayant pris par la main droite, il le leva; et
aussitôt cet homme marcha et entra avec eux dans iœ
temple.

Ce sujet a été peint pour l’église de Saint-Severin, où
ii sera placé en regard du tableau précédent. II est diffi-
cile de trouver deux pendans qui s’accordent mieux pour
la masse de la composition, la disposition du fond, le co-
loris et l’efset général ; il n’y a guère de dissemblance que
dans le caractère du dessin et l’esprit de la touche. Dans
celui-ci, les formes sont plus individuelles, le travail du
pinceau est moins coulant ; il est même un peu haché;
ce qui ferait un mauvais efset, si le tableau devait être vu
de près. Ces deux morceaux, malgré le cadre en ogive
qu’on leur a donné, et dont la forme a été déterminée
sans doute par quelque raison de localité, seront mis au
nombre des bons ouvrages nouvellement exécutés pour
la décoration des églises, par les ordres de M. le Préfet
de la Seine.

Les ouvrages commandés ou acquis par son Exc. le
Ministre de l’intérieur ont, en général, une destination
moins directe ; les artistes ont presque toujours le choix
loading ...