Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1819

Seite: 116
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_1/0186
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 116 )

Planche 71.c et 72,€ — S. A. R. Madame, Duchesse
d’Ângouléme, s'embarquant à Pouillac, près Bor-
deaux, le 1.er avril 1815; tableau de M. Gros.

[Hauteur, 10 pieds 2 pouces; largeur, 15 pieds 6 pouces.]

Son Altesse royale va s’éloigner momentanément du soi
de la France : après avoir distribue" ses rubans aux per-
sonnes qui l’avaient escortée, elle saisit son panache, et
le livre à la foule de ces sidèles serviteurs. Son Altesse
royale est accompagnée de MM. les vicomtes de Mont-
morenci et d’Agoult, deMM.mcs les duchesses de Sèrent
et de Damas, et de M.me la vicomtesse d’Agoult.

Ce sujet, de l’intérêt le plus noble et le plus touchant,
demandait à être plus amplement développe. Il le serait
sans doute, si l’artiste avait eu à sa disposition un cadre
d’une dimension double, ou s’il eut adoptépour ses person-
nages une proportion demi-nature. Lascèneest,en quelque
sorte, étouffée, et les épisodes dont il a essayé de l’en-
richir sont à peine aperçus.Point de plan général, point
de plans accidentels; les figures qui composent, non pas
des groupes , mais une masse confuse de spectateurs, sont
tellement serrées, que, quel que soit l’effet de la pers-
pective, on ne comprend pas comment elles pourraient
tenir dans un aussi petit espace. On a blâmé avec raison ,
dans un sujet où le costume et les convenances doivent
être rigoureusement observés , ces deux sigures presque
entièrement nues, qui attestent, à la vérité, le talent de
l’artiste , mais qui n’ajoutent rien à l’intérêt du tableau. Au
reste , la manière dont il est colorié, est celle d’un peintre
habile et expéditif, qui sait se saire un jeu de la pratique
de son art.

Fin du tome /." du Salon de 1819,
loading ...