Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1820

Seite: 28
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_2/0040
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Planche 16.c-—Service sunèbre du Poussin; tableau
de M. Bergeret.

[Hauteur, 3 pieds; largeur, 4 pieds.]

Le Poussin mourut à Rome le 19 novembre 1665,
âgé de soixante-onze ans. Ses obsèques se firent, îe len-
demain, dans l’église de Saint - Laurent in Lucina , sa
paroisse, où son corps fut porte" : tous les peintres de
î’academie de Saint-Luc et les amateurs des beaux-arts y
assistèrent, témoignant par leur douleur le regret que
leur causait la perte d’un aussi grand artiste.

La composition de ce tableau est ordonnée avec autant
de décence que de goût, et les divers personnages ont
cette vérité d’expression qui convient au sujet. On re-
marque, parmi les assistans, le cardinal Massimi, Le
Gaspre, beau-frère du Poussin, sa belle-sœur, l’abbé
Ni caise, l’Àlgarde et plusieurs de ses amis. Mais ce mor-
ceau laisse beaucoup à desirer pour l’exécution ; le coloris
manque de transparence et de finesse, et le pinceau est
un peu sec et dur : cependant le dessin est assez correct
et l’esset général assez bien entendu pour que le tableau
puisse être le sujet d’une bonne estampe,
loading ...