Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1820

Seite: 33
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_2/0049
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Planche 20.c — L’Ermitage de Vaucouleurs; tableau
de M. Richard.

[Hauteur, 2 pieds 8 pouces ; largeur, 3 pieds 6 pouces. ]

Jeanne d’Arc, ne pouvant résister à sa céleste inspira-
tion qui la de'termine à tout entreprendre pour la déli-
vrance d’Orléans et le couronnement de Charles VII,
vient consulter l’ermite de Vaucouleurs sur la mission
qu’elle doit accomplir. Telle est l’anecdote queM. Richard
a rattachée à cette composition cl’un tableau d’architec-
ture et de paysage. La figure de Jeanne d’Arc et celle de
l’ermite y tiennent si peu de place, et sont meme si peu
apparentes, car elles sont relégue'es dans l’ombre, que le
peintre a fait preuve de goût en se contentant du titre
d’Ermitage de Vaucouleurs pour designer son tableau.
En effet, ce monument à demi ruine, place en avant d’un
riche paysage, qui s’e'tend jusqu’aux limites d’un vaste
horizon, soit qu’il ait e'te peint d’imagination, soit qu’il
ait été dessine sur les lieux, constitue véritablement le
sujet. Les deux figure* qu’on aperçoit dans ce tableau,
en seraient l’objet principal, si elles n’étaient absorbées
par le fond ; mais on ne peut les considérer que comme ua
accessoire, puisqu’elles sont indépendantes de la masse
de la composition. Au surplus, M. Richard était bien sur
d'intéresser doublement les amateurs de son pinceau, tou-
jours fin et gracieux, en leur offrant un trait de la vie
de Jeanne d’Arc; et l’on a pu remarquer que d’autres
artistes ont eu la même idée : l’héroïne française figure
dans plusieurs morceaux de la même exposition.

L’aspect de ce petit tableau est harmonieux ; on y
2. Salon de 1819. 5
loading ...