Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1820

Seite: 69
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_2/0107
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Planche 45.c— La Reine Cio tilde, femme de Clovis,
exhorte ce Prince à embrasser le christianisme ;
tableau de M. Laurent.

[Hauteur, 6 pieds 6 pouces ; largeur, 3 pieds 6 pouces.]

Au moment où Clovis partait pour s’opposer à l’inva-
sion des Allemands, la reine lui dit : u Seigneur, vous
« allez combattre, songez à vaincre : invoquez le Dieu
» des chrétiens , il est le Dieu des armees ; si vous le priez
» avec foi, rien ne pourra vous résister. »

Nous doutons que les ordonnateurs de la galerie de
Fontainebleau, pour laquelle ce morceau est destine,
aient eu à s’applaudir d’avoir exclusivement confie' les
tableaux d’une certaine étendue, qui doivent concourir
à la décoration de cette galerie, à des peintres accou-
tumes à traiter en petit des sujets de genre : aussi ces
artistes ont-ils tous plus ou moins échoué, et ce n’est
pas sur ces compositions qu’il faudrait juger leur talent.

Le fond du tableau dont nous donnons ici la gravure,
est agréablement compose : mais le groupe principal est
d’un dessin mou, incorrect. Le ton ne manque ni de
vérité ni d’harmonie; mais ces qualités ne suffisent pas
pour racheter la faiblesse de l’expression.
loading ...