Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1820

Seite: 79
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_2/0124
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 79 )

aurait eu plus d’accord entre le principal et les acces-
soires. Toutefois, il est bon d’observer que les figures
ne sont pas ici l’objet principal, et que, si ce tableau eut
été présenté avec des figures quelconques, ou même ab-
solument sans figures, il n’aurait pas été moins remarque.
C’est ce même sujet d’Œdipe qui a engage' le peintre à
placer entre les arbres à droite le temple des Euménides ;
il y paraît écrasé, lourd, monotone, et ne fait qu’obs-
truer cette partie du tableau, où l’air ne circule point
assez.

La société des Amis des arts a fait l’acquisition de cet
excellent tableau , qui ne pouvait manquer d’exciter
l’attention des amateurs éclairés dont cette société se.

compose.
loading ...