Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1820

Seite: 80
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_2/0125
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 80 )

Planche 53.c — Henri IV et Sully; tableau de
M. Duperreux.

[Hauteur, 5 pieds 10 pouces; largeur, 8 pieds G pouces.]

Depuis quelque temps Henri IV faisait un accueil
sroid à Sully, par l’effet des dénonciations qui lui avaient
ete faites contre ce ministre. A Fontainebleau, où la cour
était alors, le Roi, avant de partir pour la chasse, le fit
appeler, le conduisit dans une des allées du jardin, et,
lui ouvrant son coeur, fit cesser la reserve qui régnait
entre eux. « Je voulais embrasser ses genoux, dit Sully
» dans ses Mémoires ; mais cet excellent prince ne le
» souffrit pas, afin que ceux qui auraient vu de loin cette
» posture, ne pussent pas croire que j’y avais eu recours
» pour obtenir le pardon d’un crime re’el. »

M. Duperreux joint au talent d’executer avec goût
d’agreables tableaux, pour lesquels il n’epargne ni soins
ni etudes , celui de choisir les sites les plus inte'res-
sans, et de les orner d’episodes destines à rappeler les
plus nobles souvenirs. On pourrait dire que M. Duper-
reux est un peintre national; et pour prouver que ce titre
lui est bien acquis , il suffirait d’exposer la liste nom-
breuse des tableaux qu’il a soumis au public depuis qu’il
s’est consacre à la peinture : il n’y en a pas un seul dont
le sujet ne se recommande par quelque trait de magna-
nimité" ou d’heroïsme, de fidélité", de dévouement ou de
vertu chevaleresque. La reunion de ces divers tableaux
formerait une galerie de monumens et de lieux célébrés ,
dont l’histoire se lie naturellement à celle de la monar-
chie française.
loading ...