Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1820

Seite: 89
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_2/0143
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 89 )

Planche 61.e—- Epaminonclds ; statue en marbre par
M. Bridan.

Figure de 6 pieds de proportion.

Epaminondas, capitaine thébain, d’une familïe distin-
guée, descendait des anciens rois de Beotie : mais, le gou-
vernement populaire, introduit à Thèbes, rendant tous
les citoyens égaux, H ne dut son élévation qu’à ses qua-
lités personnelles, que lui seul semblait ignorer. Épami-
nondas ne fut point législateur ; mais Thèbes lui dut le
peu de jours de splendeur dont elle jouit. Avant qu’il
parut, elle était l’objet du dédain de la Grèce; lorsqu’il
cessa de vivre, elle retomba dans son premier état.

Les Spartiates, ennemis des Thébains, n’ignoraient
( pas que la fortune de ces derniers reposait sur la tête
d’un seul homme : à la bataille de Mantinêe, ils dirigèrent
tous leurs efforts contre Epaminondas. Cet illustre ches
y déploya tout son génie et son courage; mais, s’étant jeté
dans la mêlée pour faire déclarer la victoire en sa faveur,
il reçut un coup mortel dans la poitrine. II sentit que, s’il
arrachait le fer dont il était frappé, sa vie s’échapperait
avec son sang : il attendit que le sort de la bataille fut
décidé. Ayant appris que les Béotiens étaient vainqueurs,
il s’écria : «J’ai assez vécu, je meurs vengé. » II tira le fer
de sa plaie; et la gloire de Thèbes, qui avait commencé
avec lui, s’ensevelit dans sa tombe.

Cette statue, qui a partagé avec celle de Pandore par
M. Cortot le prix accordé par le Roi pour le salon de
1819, a obtenu à juste titre cette honorable distinction.
La sigure est parfaitement modelée et étudiée dans toutes
2. Salon de 1819, 12
loading ...