Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1820

Seite: 97
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_2/0157
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 9? )

Planche 67.e—Galathée ; statue en marbre par
M. Lemoyne.

Figure de 5 pieds de proportion.

Galathée,- portée sur un dauphin , se rend vers le ber-
ger Acis, son amant.

Cette statue, comme ceile dont H a été question dans
i’article precedent, manque d’étude, et semble avoir été
faite de système ou de pratique. Ce defaut se fait princi-
palement sentir dans toutes les draperies. Cependant
l’arrangement tout-à-fait ingénieux du groupe prouve que
sauteur a le génie statuaire ; mais il a besoin d’étudier un
peu plus les formes : celles de la Galathée sont lourdes,
et le petit Amour qu’elle porte sur son bras a suir d’un
avorton.

Ce morceau a été exécuté à Rome,

2, Salon de 1819,

13
loading ...